Dis Papa, pourquoi ?

25 janvier 2013

... Les gens recherchent des étrangetés sur Google™ ?

Voilà une question difficile. Pour son retour sur la toile, Papa va vous ravir et vous enchanter en utilisant vos mots. Et oui, les outils à sa disposition lui permettant de recenser les requêtes de moteurs de recherches ayant conduit à son blog (bien souvent tapées pour des recherches totalement différentes, mais saluons votre arrêt sur cette merveilleuse création), il va vous dévoiler les plus saugrenues, les plus drôles et, malheureusement, les plus sales d'entre elles.


Avouons-le nous avons tous, pendant une longue journée de travail, de glandouille ou les deux en même temps, tapé sur un moteur de recherche des requêtes imbéciles, espérant tuer le temps en tentant de lire tout Internet. Nous commençons par taper notre nom, puis nous finissons par un cheminement aussi tordu qu'incompréhensible par taper des inepties du type "mangeur de zébu grec" ou "pourquoi Jean Roucas".Mais certains ne semblent pas taper des requêtes pour le moins étranges uniquement par pur ennui et paraissent réellement atteint de graves troubles mentaux (du moins à la lecture de leurs recherches). Tentons de comprendre comment ils en sont arrivés là.

 

- Parce qu'ils ont visiblement de gros problèmes de gestion des sentiments du bas-ventre :

Bien évidemment, la population mondiale étant constituée de 4 milliards de gros cochons avoués et de 3 milliards de psychopathes frustrés, environ 80% des requêtes tournent autour de la copulation. Et dans ces requêtes, on en trouve pour tous les goûts. Quelques exemples :


"zizi panpan en vacances" : Zizi panpan. En vacances. J'ai dû le relire et le décortiquer maintes fois pour comprendre les motivations profondes de l'auteur de cette requête. Nous pouvons en premier lieu penser à un adolescent un peu bêta (à un adolescent tout court, finalement) qui voulait simplement agrémenter son imagination onanique en prévision des vacances au camping de la Baule. Puis, en creusant un peu nous pouvons aussi aisément penser à une recherche tout à fait sérieuse à propos des lapins de Disney, qui comme nous le savons tous se reproduisent deux fois plus en période estivale.

"filles nues dans les toilettes" : Vu le nombre de requêtes de ce genre, force est de constater que le fétichisme des lieux d'aisance est fort répandu. Chacun ses goûts, me direz-vous.

"photo peinture art nu porno" : Sans le "porno", cette requête n'aurait pas eu sa place ici. Cela me fait penser aux individus qui se la jouent amateurs d'art dans le métro avec un Photo Magazine, mais qui en réalité n'ont trouvé aucun autre moyen de se rincer l'oeil tranquillement en public. Pervers certes, mais classe.

 

- Parce qu'ils n'ont tout simplement pas la lumière à tous les étages, les fils qui se touchent ou qu'ils sont tombés de l'arbre de la stupidité en se cognant à chaque branche :

"brasser caca dans la toilette" : La personne qui a tapé ça (le premier janvier de cette année), a dû violemment boustifailler pendant le réveillon. Et espérons que cela soit la réelle explication, et qu'il ne recherchait pas là une recette très particulière de yaourt.

"le foot cest comme les urinoires cest fait pour ceux qui pisse debout" : Lui (parce que nous supposons que c'est un homme), il doit à mon humble avis faire partie des gens qui ne font conduire leur femme que quand ils ont bu , "et qu'elle s'estime heureuse d'avoir eu le droit de sortir ce soir, non mais c'est pas une bonne femme qui va me dire qu'est ce que j'dois faire". J'ai déjà par le passé eu des problèmes avec les supporters, je ne peux donc pas me permettre de dire ici, même si j'en meurt d'envie, que certains d'entre eux sont quand même de profonds crétins machos et alcooliques, totalement dénués de bon sens et possédant un QI proche de celui-d'une huître*.

"emmerder maman en cachant bébé dans la voiture" (!!!) : Nous tenons là le roi des imbéciles de l'année, le crétin des îles de service. Quelle personne saine d'esprit pourrait être amener à faire croire à une mère que son bébé a disparu, en riant sous cape à l'idée que bébé l'attend gentiment caché dans la voiture en plein soleil ? Ne rions pas, cette famille sera bientôt dans le 20h sur TF1.

Bref pour ceux-là, si la connerie était côté en bourse, ils risqueraient la prison pour délit d'initié.

 

- Parce qu'ils sont complètement malades :

Là, si ce n'est pas déjà fait depuis la première hypothèse, cachez les yeux de vos bambins, attrapez une bassine et préparez vous à dégobiller sur votre paletot. Et ne vous préparez pas à rire. Bon, j'entends déjà les fausses bonnes consciences me dire que tout cela est de ma faute, que mon humour parfois légèrement graveleux se retourne tout bonnement contre moi et que vu la teneur des tags sur chaque post, il fallait bien que cela arrive.

Mais une recherche d'image sur "zizi dans bébé", même en ayant l'humour le plus gras** du monde, tu ne peux pas t'y attendre. L'énergumene qui tape ça sur Gogol, en plus d'être un gros dégueulasse qui ne mérite qu'un internement à vie doublé d'une solide camisole chimique, est assez atteint pour taper ça tranquillement sur sa barre de recherche sans craindre d'être poursuivi par la police du net. Autant se balader dans un square avec une pancarte mentionnant "recherche photo de votre bébé nu"***.

Pour "papa é maman baiz devan bebe", tu espères sincèrement avoir à faire à un gros débile fini à la bière qui s'est fait surprendre par son enfant les quatre fers en l'air avec sa chère et tendre non moins terminée au houblon, qui veut juste savoir si c'est grave et que cela sera surmontable pour son futur client des services sociaux. Si c'est une autre option, ça donne juste envie de brûler des maisons. Et leurs habitants adultes.

 

 

Il y'en a bien d'autres, des requêtes étranges, stupides ou déplacées. Je vous en ferait de nouveau profiter. Dans un an, jour pour jour. Promis.

 

NDLA : Comme vous pouvez vous en rendre compte, les requêtes ont été retranscrites "dans leur jus". Maître Capello doit se retourner dans sa tombe.

 

* Vengeance personnelle drôlement grisante.

** Le premier qui dit que je n'ai pas que l'humour qui est gras...

*** N'imaginez pas la scène, ça donne des nausées. Et des envies de meurtre.

Posté par Porrille à 15:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


28 juin 2012

... Tu ne nous parles plus ?

Voilà une question facile. Nombre d'entre vous réclament Papa toute la journée. Il est normal, Papa le comprend, qu'un génie comme lui vous manque au point de songer à se faire Hara-Kiri.

Mais rassurez-vous, chers lecteurs, Papa ne vous a pas oublié.

Tel le Jedi, tel Alien, il sera de retour.

Très vite.

Posté par Porrille à 14:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2012

... Tu te blesses toujours quand tu bricoles ?

Voilà une question difficile. Ne vous êtes vous jamais demandé, cher Papa, ce que vous aviez bien pu faire au monde entier pour que chaque coup de marteau se transforme en pilage de phalanges alors que certains Bruce Willis ou autre Stallone sont capables de chuter de 12 étages en se faisant mitrailler par 19 mercenaires sans la moindre égratignure ? 

Outre les moqueries et divers quolibets de votre entourage provoqués par un malencontreux lâcher de clé de 12 dans l'oeil gauche ou une légère déviation dans l'annulaire d'un cutter fort agressif*, les blessures de Papa-Bricole sont également un sérieux frein au désir de manipuler des outils** et peuvent vous pousser à remettre en question le moindre clou à planter pour accrocher la photo du cadet ou le montage du dernier KLÜGG d'Ikea. Mais qu'est ce qui pousse Papa à se blesser à chaque fois qu'il pose une étagère, et à sortir sa boite à pharmacie en même temps que sa caisse à outils dès qu'il veut dénuder le moindre câble ? Tentons d'y répondre ensemble :

 

- Parce ça lui donne le droit de dire des gros mots :

Comme vous le savez, depuis l'arrivée de Bébé, il est fortement déconseillé à Papa de prononcer la moindre grossièreté sous peine de voir Maman lui fondre violemment dessus accompagnée de ses reproches habituels. Pour relâcher la pression et déverser le surplus d'insanités qu'il retient bien trop souvent, Papa sort donc son marteau et son tournevis une ou deux fois par mois et "fait semblant" d'être maladroit afin de pouvoir lâcher son fameux "p!*$@# de b%#&$! de tournevis de m%ù$#@ de s&#@=$£% d'étagère à la c%& !!!". Bien que toute cette mise en scène lui coûte bien souvent l'usage d'un membre, il s'agit ici d'une soupape de sécurité indispensable au bien-être de Papa.

Note : Si la voiture tombe parfois en panne ou si Papa oublie ses papiers et ne s'en rend compte qu'en arrivant sur le lieu de vacances, c'est exactement pour les mêmes raisons.

 

- Parce que quand Papa bricole, il ne compte pas en minutes, mais en bières :

Chaque Papa bricoleur du dimanche qui se respecte, avant d'attaquer quoi que ce soit doit se munir des objets suivants : Une caisse a outil qui ne ferme pas, pour pouvoir éventuellement se blesser avant de commencer (cette caisse à outil doit être comme la plupart des caisses à outil remplie d'outils quasi-inutilisables et d'un bon cutter***). Une trousse à pharmacie ne contenant que de vieux pansements et une bonne bouteille d'alcool à 90° (parce que Papa est un Homme !), et un pack de bière, dont la quantité doit être définie selon la difficulté du travail à accomplir. Si vous n'avez qu'une simplee étagère à poser, partez sur un pack de six. Si vous avez un meuble suédois de plus de 20 kilos, prenez plutot un pack de 12, voire 24 s'il a des tiroirs. 

Note : Préférez l'utilisation d'outils éléctriques sur la première demie heure. Un simple conseil, qui a été donné à l'auteur par un ex-bucheron manchot et alcoolique.

 

- Pour ne pas payer de mutuelle pour rien :

Papa n'est jamais malade. Ou quand il l'est, plutôt mourir que d'aller chez le médecin. Alors quand Papa daigne trier ses papiers**** et  tombe sur le montant de ses cotisations de santé, il voit rouge sang. Alors il sort sa perceuse, entreprend de percer un quelconque trou et trébuche malencontreusement sur une canette de bière, se perçant alors gentiment l'avant-bras de part en part, obtenant ainsi une blessure à faire palir Leatherface, obligeant Maman à lutter pour ne pas s'évanouir et à appeler les pompiers. Papa, qui outre sa blessure au bras ce sera cassé la cheville en tombant sur sa canette de Kronenbourg (qui à la réflexion n'est pas innocente dans cet accident), dira fièrement à qui voudra l'entendre "que c'est pas une chochotte, que quand il rentabilise sa mutuelle, c'est pas pour une goutte au nez ou un pet d'travers".

Note : Cette explication prouve ni plus ni moins que c'est en perçant un trou que l'on peut participer à celui de la sécu. Et ne demandez pas à l'auteur quel jeu de mot il aurait pu trouver avec la sécu si Papa s'était blessé avec une scie. Il déteste qu'on lui coupe la parole.

 

 

* N'y aurait-il pas comme une once de vécu ?

** Sans aucune arrière pensée, l'auteur vous voit venir, vous et votre esprit mal placé...

*** Le cutter, c'est l'avenir. Les doigts de l'auteur en témoignent.

**** Ici une traduction s'impose. Il faut lire "quand Papa fait un tas de papiers et le fourre dans un tiroir". Et oui, Papa croit toujours que les papiers se rangent tout seuls et que les toilettes ne se salissent jamais...

 

Posté par Porrille à 10:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 décembre 2011

... Maman te gronde toujours quand tu dis des gros mots ?

Voilà une question difficile. N'avez-vous jamais remarqué cher Papa, qu'à chaque ribambelle de grossièretés inspirée par un coup de marteau sur les doigts ou par la lecture de la notice de montage de l'étagère Slürpp, Maman s'empresse de couvrir les oreilles de Bébé tout en vous rabrouant copieusement* ?

Visiblement, la moindre invitation à quelque pratique particulière auprès de la population hellénique, la moindre dissertation sur les accidents du travail de filles de joie, sur les maisons de passe ou les excréments** provoquent chez Maman une rage irrépressible qui fait regretter à Papa sur le champ sa tirade inélégante. Mais pourquoi Maman est-elle si sensible à ce vocabulaire châtié ? Tentons d'y répondre ensemble :

 

- Parce qu'elle ne comprend pas les gros mots : 

Au même titre qu'elle est née dans une rose et qu'elle ne fait jamais caca, Maman a reçu une éducation parfaite et n'a jamais entendu le moindre gros mot, pas même à l'école où, fort concentrée dans ses études (parce que maman travaillait dur, elle, elle ne passait pas ses journées devant la télé et les jeux vidéos***) elle n'entendait pas les immondités hurlées à longueur de journées par ses condisciples adolescents en recherche d'identité. C'est pourquoi à chaque écart de Papa elle monte en pression car elle n'ose pas avouer qu'elle ne comprend pas ce qu'il dit, et est profondément effrayée à l'idée que Bébé puisse un jour lui demander la signification de ces mots rigolos qu'il n'a pas le droit de prononcer.

Note : Il y'a quand même quelques gros mots que Maman connaît, tels que crotte, zut et flûte, mais elle les utilise rarement, cela la fait rougir.

 

- Pour que Papa ne retourne pas à l'état sauvage  :

Papa, quand il vivait tout seul sans Maman, afin d'oublier la tristesse de la vie de célibataire sans enfants****, passait ses journées à boire des bières avec ses copains et à fumer des grosses cigarettes qui font rire tout en disant des gros mots. Maman, qui non sans mal a fait de lui un homme modèle, propre et présentable, capable de passer l'aspirateur sans qu'on le lui demande et d'avaler de l'eau et les légumes, surveille de près le moindre écart de langage susceptible de rappeler son ancienne condition à Papa et de le refaire glisser vers les ténèbres de la vie de débauché. 

Note : Papa à tout de même le droit, une fois de temps en temps, sur demande écrite et après étude de son dossier, d'aller boire des bières et dire des gros mots avec ses copains, mais s'il rentre trop tard, ça barde ! Crotte zut et flûte !

 

- Pour ne pas passer pour des parents indignes à l'école :

Même si en général, les enfants dont les parents portent des t-shirts de Johnny Hallyday™ toute l'année et boivent de la Kronenbourg en se tapant dessus dès le petit déjeuner sont susceptibles d'introduire les premiers les grossièretés à l'école, nous ne sommes pas à l'abri d'un "putain" ou d'un "merde" lâché par inadvertance, repris par notre bambin et appris à ses camarades de classe, qui passeront une journée à le répéter à une institutrice qui nous maudira toute la journée. Maman veille donc au grain constamment afin, tout simplement, de conserver sa place dans la société et sa dignité aux réunions de parents d'élèves.

Note : Papa quant à lui se moque de sa dignité aux réunions de parents d'élèves. Il est le premier à sympathiser avec les parents indignes précédemment cités. Lui, dès qu'il y'a de la bière...

 

 

* A volume élevé, mais poliment, Elle...

** Et parce que l'auteur est et restera toujours classe, il ne vous fera aucune traduction. Bande de saligauds !

*** "Oui, c'est de ton père dont je parle !"

**** Et la marmotte, elle le met où le chocolat ?

Posté par Porrille à 12:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 novembre 2011

... Les footballeurs gagnent-ils autant d'argent ?

Voilà une question difficile. Ne vous êtes vous jamais demandé pourquoi vous, honnêtes travailleurs, deviez vous lever aux aurores et vous tuer à la tâche pour pouvoir prétendre à une maigre rétribution qui n'est qu'un lointain souvenir dès que le 15 du mois est dépassé, alors que certains écervelés courant une fois par semaine derrière un ballon gagnent en un mois ce que l'intégralité de votre famille a gagné sur les huit dernières générations ?

Il est effectivement triste que des imbéciles aient le même chiffre sur leur compte en banque que Liliane Bettencourt juste en jouant à la baballe et en distribuant des coups de boule pendant les coupes du monde. Certains disent qu'ils le méritent "car ils créent du rêve". Cette explication aussi idiote qu'absurde ne justifie aucunement pourquoi leur salaire mensuel est a peu de chose près égal au budget annuel du Mozambique. Tentons de l'expliquer ensemble :

 

- Pour couvrir leurs frais de mutuelle et d'assurances diverses :

Le football est un sport extrêmement dangereux et violent dans lequel l'onde de choc provoquée par le moindre coup est d'une rare intensité ; nous avons tous en tête ces douloureuses images de ballons dans les jambes qui provoquent douleur lancinante dans la tête ou de coup de tête dans le torse qui cassent le nez*. Les idiots du village en short sont donc obligés de contracter des mutuelles et des assurances aux tarifs exorbitants pour pouvoir être soignés par les meilleurs médecins en cas d'accident douloureux, et ainsi n'être immobilisés que pendant six mois s'ils se froissent un biceps. 

Note : Les assurances pensent à imposer sous peu aux boulets des stades le port d'un protège-dents et d'un protège-oreilles, mais il ne faut pas exagérer, les footballeurs ne sont pas autant des mauviettes que les rugbymen**.

 

- Pour pouvoir se payer des cours particuliers : 

Selon le dramatiquement célèbre crétin Frenque Ribairit***, "Inconsciemment, il faut pas s'endormir" et il "a que ça qu'à dire". C'est pourquoi ses collègues et lui dépensent énormément d'argent dans des cours particuliers de différentes sortes "parce qu'il faut qu'on a du peps", principalement des cours de français et d'élocution afin d'être un minimum compréhensibles lors des interviews et d'être capable d'insulter convenablement leur entraîneur. Les cours de défaites leur coûtent également très cher, car il leur en faut énormément pour perdre tout leurs matches aussi bien qu'ils le font.

Note : Un joueur de football fort laid ce serait offert d'autres prestations particulières en Lorraine ou dans le Nord-Pas-de-Calais (il y'avait en tout cas une histoire de mineurs), mais rien n'a été prouvé.

 

- Pour nous faire oublier que des gens encore plus inutiles sont très riches :

Johnny Hallyday gagne environ 9 millions d'€ par mois (et quelques paires de lunettes), Paris Hilton perçoit 80 millions de Dollars par ans (et mériterait au passages de percevoir 2 ou 3 baffes), Justin Bieber 750 000 € par mois, Nadine Morano et David Douillet 13 000 € par mois. La palme revient à Mickael Vendetta, qui gagne 7500 € par mois (ce qui est cher payé, Vendetta est à la connerie ce que Zidane est au football). Comme quoi nous ne vivons pas dans un monde où il faut être intelligent pour être riche. Dans toute cette bêtise, le salaire d'un footballeur parait d'un coup dérisoire, non ?

Note : Toutes les personnalités citées ici ont au moins un point communs : La sottise de leurs admirateurs. 

 

* L'auteur pense que pour cet exemple la vidéo n'est pas nécessaire. Si ? Débrouillez-vous.

** Ca sent les problèmes, tout ça...

*** L'auteur a retranscrit le nom comme son porteur le lui a épelé...  

 

Et selon vous, pourquoi les footballeurs gagnent-ils autant d'argent ?

Posté par Porrille à 14:35 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,


18 novembre 2011

... Les filles n'ont pas de zizi ?

Voilà une question difficile. 

Après avoir disserté sur l'utilisation souvent chaotique du tuyau de vidange masculin, l'auteur se devait, pressé par ses fans*, de tenter d'expliquer l'absence de pénis chez ses condisciples féminines. Car oui, aussi brutale que puisse paraître cette soudaine révélation, les filles n'ont pas de zizi. Tentons de l'expliquer ensemble :

 

- Parce que leur cerveau est situé dans leur tête :

La tête des hommes étant en générale pleine à craquer de hamburgers, de voitures de sport et de filles toutes nues**, la place pour leur cerveau se trouve fort réduite. Il a donc fallu lui trouver une autre place discrète (de quoi les garçons auraient-ils eu l'air avec un cerveau dans le dos, ou dans le cou) et il a été décidé de le mettre bien au chaud entre les jambes. Les filles, en êtres délicats, sages et réflechis (fayot) ont toute la place dans leur tête pour accueillir leur cerveau (excepté une certaine population aux cheveux très clairs qui se passe aisément de cet organe), l'extension pénienne est donc chez elles totalement inutile.

Note : Cette explication peut répondre à une précédente question. En effet, les super héros remettent un slip par dessus leur pantalon par pure précaution, pour protéger un cerveau qu'ils ont plus gros que la moyenne.

 

- Parce qu'il n'y a pas d'urinoir dans les toilettes pour dames :

Comme nous l'avons déjà vu, les garçons ont tendance à répandre leur urine un peu partout dans les lieux d'aisance. Afin de pallier à ce problème et aider les dames à conserver leur dignité, les toilettes non mixtes ont été inventés. Cependant l'inventeur de ces toilettes a fait appel à un architecte qui, comme tout ses condisciples, a ressenti le besoin inexplicable et irrépressible de glisser quelques incongruités dans le projet. La plus grave (plus grave encore que les toilettes demi-cloisonnés ou l'ajout de sèche-mains inutiles) étant l'absence d'urinoir dans les toilettes pour dames, obligeant la nature à réagir en créant les femmes sans zizi.

Note : Suite à de vives critiques et à de nombreux débats sur le sujet, l'auteur insiste sur le fait qu'il serait tout a fait aberrant de penser que s'il n'y a pas d'urinoir dans les toilettes pour dame, c'est justement parce qu'elles n'ont pas de zizi. Cela reviendrait à croire que l'Homme serait apparu AVANT les toilettes. Tout simplement inconcevable et totalement idiot.

 

-Parce que les femmes n'ont pas besoin de s'occuper les mains (attention, réponse fortement misogyne***) :

Quand un homme est comme à son habitude avachi devant un match de football à la télévision, il a la plupart du temps une bière dans une main tandis que l'autre est glissée dans son caleçon. Quand un petit garçon est assis sur le pot et n'a donc momentanément pas accès à ses jouets, il se tire invariablement sur la coquillette. Nous pouvons donc logiquement en conclure que les garçons ont un zizi pour s'occuper les mains. Les femmes étant dès leur plus jeune âge destinée à toutes les taches ingrates contribuant à la bonne tenue de leur foyer, et ayant pour s'occuper les mains toute une panoplie de brosses, manches de casseroles et autres balais, Dame Nature a très vite abandonné l'idée de les doter d'un zizi qui aurait été d'une inutilité navrante. 

Note : Rassurez-vous mesdames, la plupart des messieurs seront heureux de vous prêter leur joujou si jamais l'envie vous prenait de... Non, oublions...

 

* Enfin, surtout par son père (qui, rappelons-le, est son premier fan, comme tout Papa digne de ce nom). Notre question est donc un "Dis, fiston pourquoi", mais ne commençons pas à jouer sur les mots, ce n'est pas très bien perçu ici.

** Notons une nouvelle fois la forte volonté de l'auteur de reconquérir son lectorat féminin.

*** Mesdames, ignorez le commentaire du dessus, armez vous de fourches et dirigez vous immédiatement chez ce sombre crétin qui s'était engagé à vous témoigner un profond respect pour lui faire payer cher sa felonie. Son adresse : Palais de l'Elysée - 55, rue du faubourg Saint-Honoré - 75008  Paris. 

 

Note de l'auteur : Ce post est comme le précédent très "pipi-caca" (ou "zizi-panpan", si vous préférez). Je vous promets un rehaussement de niveau dès le prochain post. Ou pas.

 

Et selon vous, pourquoi les filles n'ont-elles pas de zizi ?

Posté par Porrille à 10:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

07 novembre 2011

... Les garçons font toujours pipi à côté des toilettes ?

Voilà une question difficile. L'auteur tient à préciser en préambule que cette question, outre sa dénonciation d'une habitude répugnante de nombreux de ses condisciples masculins, est posée particulièrement en hommage à son lectorat féminin qui a été quelque peu malmené ces derniers temps*.

N'avez vous jamais subi, chères lectrices**, prises d'une envie pressante, le manque d'hygiène et de respect de votre cher et tendre, de vos collègues ou d'illustres inconnus des toilettes publiques (surtout ces derniers, d'ailleurs), vous obligeant à nettoyer la lunette ou à adopter une position semi-assise pour ne rien toucher afin de vous soulager sans vous transformer en serpillière à urine ?

L'explication la plus répandue est celle consistant à comparer les hommes avec leurs plus fidèles amis les chiens (plus fidèles encore que la bière et le canapé), qui ne peuvent s'empêcher de marquer leur territoire partout où ils passent. Cette explication est partiellement exacte, les hommes étant effectivement de vrais animaux, mais ne va pas au fond du problème. Alors pourquoi les garçons font toujours pipi à côté des toilettes ? Tentons d'y répondre ensemble :

 

- Parce qu'il est bien connu que les hommes ne peuvent pas faire deux choses en même temps :

La science l'aurait prouvé, l'homme serait un être dit mono-tâche***. Certains sont même de grosses mono-tâches. Les garçons ne sont donc pas capable d'uriner et de regarder en même temps ce qu'ils sont en train de faire, leur cerveau (celui de la tête, pas celui qu'ils sont en train de tenir) étant bien trop accaparé par l'extase primaire provoquée par la vidange de la vessie. Ainsi, une simple mouche à chasser ou une démangeaison derrière la tête peuvent entraîner de véritables catastrophes sanitaires transformant votre cabinet de toilettes en site SEVESO.

Note : Il apparaît tout de même important de souligner le fait que l'homme est malgré tout capable d'effectuer dans certains cas précis des actions simultanées, alors qu'il ne peut pas effectuer d'autres actions l'une après l'autre : Il peut manger et boire de la bière tout en manipulant une télécommande, mais ne peut pas enlever ses chaussettes tout en pensant à les glisser dans le panier de linge sale.

 

- Parce que les hommes n'aiment pas les pleurnicheurs :

C'est également bien connu, les hommes, les vrais, les machos, les tatoués, bref les hommes qui font pipi debout aiment personnifier leur sexe, leur donner un petit nom, leur parler et surtout en être fier. Ce type d'homme n'aime en général pas les pleurnicheries (parce que pleurer, c'est pour les femmelettes), alors quand leur petit compagnon se met à pleurer à chaudes larmes, ils le secouent en tout sens en leur hurlant dessus "Non, Colosse, non !!! Tu pleure pas, t'es pas une gonzesse !!!", arrosant au passage l'intégralité du mobilier des 2m² des WC.

Note : Il serait beaucoup plus utile pour l'humanité que "Colosse" et ses jumelles se fassent à chaque fois tabasser plutôt que secouer, ce qui empêcherait la reproduction de leur propriétaire imbécile.

 

- Parce que les hommes n'ont jamais le dernier mot en matière de décoration :

Sans vouloir retomber dans le machisme primaire vous admettrez, mesdames, qu'en matière de décoration, de choix des couleurs et des photos à accrocher sur les murs, vous l'emportez bien souvent sur votre moitié. Monsieur, qui ne l'avoue pas mais qui au fond a un peu peur de vous parce que vous lui rappelez un peu sa mère quand il cassait des assiettes, se venge du mauve du siège des toilettes et du tapis en moumoute qui entoure la cuvette en imprégnant tout ce qui l'entoure des résidus de la soirée foot de la veille, espérant ainsi pouvoir changer la décoration du lieu le plus possible et ne plus être obligé de supporter le regard de toute la famille en photo, qui d'ailleurs l'empêche de se concentrer sur ce qu'il fait.

Note : Les hommes vivant seuls ont le dernier mot en matière de décoration mais font quand-même pipi à côté ? Rien à voir avec la décoration. Les célibataires n'aiment pas les pleurnicheurs, c'est tout.

 

* Maintenant vous le savez, votre serviteur n'est pas qu'un gros con macho. Même que des fois, il passe l'aspirateur... 

** Et chers lecteurs qui font leur petite affaire assis mais qui ne le disent pas.

*** Rien à voir avec la peinture, qui elle est mono-couche (ce qui est d'ailleurs est en général faux, mais débattre de cela ici, c'est du luxe, Valentine).

 

Et selon vous, pourquoi les garçons font toujours pipi à côté des toilettes ?

Posté par Porrille à 00:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

25 octobre 2011

... Le Père Noël s'obstine à passer par la cheminée ?

Voilà une question difficile. Qui n'a jamais remarqué, malgré un embonpoint plus que visible et une hotte surchargée de cadeau, que notre cher bon vieux Père Noël, au risque de se brûler le pompon* et les poils de barbe, descend depuis des millénaires** par la cheminée ?

Il ne sera pas question ici de l'origine du Père Noël, bien que ce point alimente de nombreux débats, les uns affirmant qu'il vit en Finlande, d'autres (très peu, heureusement) à Franconville-La-Garenne, d'autres encore au Pôle Sud (ce qui politiquement parlant le rendrait apatride***). Le point que nous allons étudier et bien celui énoncé dans la question : pourquoi, malgré l'hiver obligeant les propriétaires de cheminée à allumer une bonne grosse flambée (dans l'hémisphère nord, bien entendu, le problème étant réglé de suite pour l'hémisphère sud dans la mesure où la grande majorité des maisons de cette partie du monde ne sont pas dotées de cheminée****), pourquoi le Père Noël continue encore et toujours à passer par la cheminée ? Tentons d'y répondre ensemble :

 

- Parce qu'initialement il voulait être ramoneur :  

A la fin de ses études, le Père Noël, titulaire d'un BTS Cheminée et amoureux d'une bergère se dirigeait tout naturellement vers une carrière de ramoneur. Le marché étant à l'époque saturé, Il s'est vu dans l'obligation de pousser les portes de Pôle-Emploi pour pouvoir remplir son frigo. Le seul emploi alors disponible était celui de Père Noël. Le Père Noël ne pouvant, en vertu des règles de Pôle-Emploi, refuser plus de deux fois cette offre (sous peine de devenir RMIste) a alors dû accepter ce job à vie, perdant au passage sa bergère et ses moutons qui ne voulaient pas vivre sur la banquise. Depuis, le Père Noël, dépressif, s'obstine à passer par les cheminées une nuit par an pour se rappeler le bon vieux temps, le temps d'avant Pôle-Nord-Emploi.

Note : Le salaire de livreur et fabricant de jouets étant honteusement bas, le Père Noël aurait passé quelques accords avec une obscure marque de soda au cola dont nous ne pourrons vous dévoiler la nature.

 

- Parce qu'il n'a pas trouvé d'autre moyen pour gagner du temps :

Avant de se demander pourquoi le Père Noël passe par la cheminée, penchons-nous en premier lieu sur nos habitudes déplorables d'êtres dénués de logique. Inutile de le nier, nous avons pour habitude (saugrenue) d'accrocher nos chaussettes à la cheminée et d'apposer le sapin à proximité (pas trop près non plus, ne transformons pas Noël en anniversaire surprise). Si ces éléments se trouvaient plus près de la porte, le Père Noël l'emprunterait certainement plus souvent pour mettre la caravane Playmobil™ dans les chaussons, au lieu d'emprunter le chemin le plus court (par la cheminée, donc, pour ceux qui suivent). Procédons ensemble à un petit calcul : Imaginons que le Père Noël ne laisse plus son traîneau en suspens dans les airs pour descendre par la cheminée remplir les chaussettes, mais qu'il se gare devant la porte, sonne, attende qu'on vienne lui ouvrir, trouve les chaussettes sur la cheminée et les chaussons sous le sapin, dépose ses cadeaux, sorte, redémarre les rennes et passe à la maison suivante. Cette manoeuvre ferait perdre (après mis en situation réelle) environ 3 minutes 30 secondes au Père Noël, que nous multiplions par 3 milliards de foyers, ce qui nous donne 10,5 milliards de minutes. Après conversion, si le Père Noël passait par la porte il perdrait 19963,5 ans dans la nuit de Noël pour livrer ses cadeaux. CQFD***.

Note : L'auteur a peut-être vu large en comptant 3 milliards de foyers ; il faut soustraire à ce chiffre le nombre de foyers dans lesquels les chaussettes accrochées à la cheminées ne sont pas propres où pas repassées, ceux où les enfants ne sont pas sages et ceux où la maison est tellement mal décorée que le Père Noël ne peut s'y arrêter sans risquer de perdre la vue.

 

- Parce qu'il a une vie sexuelle qui frôle le néant :

Le Père Noël ne vivant qu'avec des lutins et n'ayant pour seuls loisirs que la fabrication de jouets et les publicités Coca-Cola, il lui est difficile de mener à bien une activité sexuelle épanouissante. C'est pour cette raison qu'il allie l'utile à l'agréable lors de sa plus grande nuit de travail en passant par nos cheminées, pour se prouver qu'il n'a pas froid aux yeux et qu'il a toujours, malgré son âge, bien chaud aux fesses*****.

Note : Le Père Noël a bien essayé une ou deux fois d'agrémenter ses soirées avec le renne Comète mais celui-ci ne fut pas touché par Cupidon car bien que fringuant il n'est pas danseur. Le renne en furie, tel une tornade, a lancé éclairs et tonnerre sur Papa Noël qui n'a jamais retenté depuis.


* Du bonnet, qu'aviez vous imaginé ??!

** Nous avons la preuve que le Père Noël est si vieux que ça. Il a été photographié il y'a 4000 ans en Egypte sur le Sphinx (qui avait encore un nez à l'époque) et on a retrouvé la trace de l'un de ses rennes à Lascaux

*** Oui, l'auteur sort sa science. Mais c'est lui qui commande ici. Si cela ne vous convient pas, allez voir sur Skyblog si il y est.

**** Aucun rapport avec le niveau de vie, si une bonne partie des enfants de l'hémisphère sud n'a pas de cadeaux, c'est UNIQUEMENT à cause de l'absence de cheminées. 

***** C'est gratuit, facile, mais ça fait plaisir à l'auteur.

 

Et selon vous, pourquoi le Père Noël s'obstine à passer par la cheminée ?

 

Posté par Porrille à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

07 octobre 2011

... Tu t'énerves toujours quand tu montes un meuble Suédois ?

Voilà une question difficile. Qui n'a jamais eu la joie de passer un samedi après-midi entier (alors que Madame avait dit une heure*) dans le magasin suédois jaune et bleu, à suivre ce parcours fléché tel le troupeau de sur-consommateurs que nous sommes, ébahis devant le dernier bureau Höwall et sa chaise Lëvinsky, admirant le magnifique lit Chtröskânn et le tapis de sol Synclër, mesurant "juste pour voir" tout ce qui est mesurable à l'aide du fragile mètre gracieusement offert à l'entrée, tentant de dissimuler les cinquante crayons publicitaires volés dans un accès de rébellion enfantine ? 

Cette visite a pour but  d'acquérir, outre les habituels et inutiles stocks de piles, de bougies et de cintres (et le traditionnel balais de toilettes Çarhközi avec manche imitation or), ces célèbres meubles en kit que Papa, fourbu de cette magnifique demi-journée suédoise et sous la pression d'une Maman pressée de ranger la pile de livres qui traîne depuis deux mois (et qui ne peut décemment pas traîner deux heures de plus) mais qui ne l'aidera pas "parce qu'elle ne sait pas faire"*, montera en tentant sans y parvenir à garder son calme. Mais pourquoi Papa s'énerve à chaque fois qu'il monte un meuble suédois ? Tentons d'y répondre ensemble.


- Parce que les suédois sont des sadiques** :

Observons afin de démontrer cette hypothèse le montage d'une pauvre petite bibliothèque Wändäm (le premier adjectif est mal choisi parce que pour dix fois moins cher, vous obtenez chez Brico Dépôt quelques planches et une poignée de vis qui avec un coup de peinture auront exactement le même effet. "Oui, mais c'est moins beau" dira Maman aveuglée par le marketing nordique*). Il faut dans un premier temps vider quasi totalement la pièce dans laquelle vous comptez monter la-dite bibliothèque, afin d'avoir la place nécessaire pour étaler et trier les différentes pièces (que vous finirez quand-même par confondre). Il vous faudra ensuite trouver quelqu'un susceptible de vous aider (pas Maman, surtout pas Maman*), car la notice vous le demande (ne nous trompons pas dès le départ). Après une heure de négociation téléphonique avec Tonton, celui-ci finira par arriver relativement énervé sous prétexte que Papa l'a dérangé à la maternité (c'est vrai quoi, des enfants il en aura d'autres). Et là débutera le long calvaire du montage. La notice vous demandera de visser l'élément 1 sur l'élément 3 (qui se ressemblent, à un ou deux trous près), mais le sadisme suédois aura décollé les autocollants numérotés pendant le déballage. Ce même sadisme qui vous obligera à vous fracasser les doigts en plantant chaque petit clou pour tenir le panneau à l'arrière de la bibliothèque, pour découvrir quand il ne vous restera que deux doigts valides que tout est posé de travers. Ce sadisme qui pousse les suédois à fausser leurs mètres, parce que "dans le magasin, tu m'as pourtant dit avoir vérifié, que ça rentrait ? Et pourquoi on ne peut pas ouvrir la fenêtre alors, bon à rien !!!". Une fois le meuble terminé, vous vous jurez de ne plus jamais mettre les pieds dans ce magasin maudit. Mais tout autant masochiste que les suédois sont sadiques, vous y retournerez. Vous le savez.

Note : Preuve ultime du côté louche suédois. Quasiment chaque meuble en kit contient cette petite clé. L'auteur ne veux pas pinailler, mais si vous en croisez-deux, vous n'obtenez pas un portrait de Bisounours.***

 

- Parce que comme d'habitude, ce n'est pas la bonne couleur :

Observons le montage d'une autre bibliothèque Wändäm, par un autre Papa qui a vécu exactement la même journée que le Papa ci-dessus, et qui a malheureusement épousé le même type de Maman. Ce Papa là rencontre le sadisme suédois plus tôt, dès le déballage. Parce que cette satanée bibliothèque qui était rouge en exposition (comme sur la petite pastille du carton) est en réalité mauve à pois jaunes. Avec le papier peint kaki à fleur, ça ne passe pas. Et Papa, qui comptait se débarrasser assez vite de la corvée du montage et regarder Arthur sur TF1 en sirotant une bonne bière (ce Papa roule en 309 tunée), se voit obliger de filer chez Brico-Dépôt pour acheter une ponceuse et de la peinture rouge et rentrer à la maison en quatrième vitesse pour s'attaquer à la peinture de la Wändäm parce que "quand même il aurait pu faire gaffe, avec le temps de séchage y sont pas près d'être rangés mes bouquins****".

Note : Papa aurait tout simplement pu ramener la bibliothèque chez Hic et Haaa pour l'échanger. Mais non, car "Y'a trop de monde devant le comptoir SAV, en attendant on va jeter un oeil aux cuisines, chéri ?". 

 

- Parce qu'il n'est pas allé assez à l'école :

Papa, après avoir passé une demie journée parmi des couples déchirés ("Mais je te dis que ça ne rentrera jamais !!!") et des parents survoltés qui avaient oublié de caser les enfants dans le coin jeu ("Jason, arrête de sauter sur les canapés sinon ton père t'emmène pas voir Johnny"), après avoir chargé la voiture, "discuté" des dimensions de la Wändäm "qui-ne-rentrera-pas-j'en-suis-sûre" sur le chemin du retour, déchargé la voiture, fait tomber le carton et cassé quelques bougies, s'est mis comme indiqué plus haut à monter la bibliothèque en rentrant. Et Papa s'énerve, parce que s'il avait plus travaillé à l'école, s'il avait fait comme Matthieu Touchard une grande école au lieu de jouer au baby-foot au bistrot du coin et fumer des pétards derrière le gymnase, il les aurait très certainement achetés ailleurs et on les lui aurait livrés, ses foutus meubles, plutôt que de s'emmerder à monter la plus grosse daube du magasin en se faisant hurler dessus par une rombière éternellement insatisfaite ! Non mais sans blague, quelle vie de merde !!!

Note : L'hypothèse ci-dessus n'a aucun lien avec la vie de l'auteur. Sauf peut-être la partie sur l'école. Et encore... de loin.

 

* L'auteur est de nouveau conscient de s'attirer les foudres de ses lectrices. Il assume. Jusqu'à ce que sa femme lise ce post.

** L'auteur a bien dit "sadiques", pas "tueurs en série". Ça, c'est les norvégiens.

*** C'est d'un goût...

**** Si, si, ce type de famille possède des livres. Comme celui-là.

 

Et selon vous, pourquoi Papa s'énerve quand il monte un meuble IKEA ? Heu... Suédois ?

Posté par Porrille à 00:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

27 septembre 2011

... Les super-héros portent toujours leurs slips par-dessus leur pantalon ?

Voila une question difficile. Qui n'a jamais remarqué cette tendance étrange chez la plupart des super-héros à se couvrir de ridicule en portant leur slip par dessus une combinaison en lycra, le tout recouvert d'une cape aussi inutile que risible ?

Notre sujet ne sera aujourd'hui ni la cape ni la combinaison (bien que ces deux éléments méritent quelques explications, peut-être y reviendrons-nous un jour), mais le slip, invariablement porté au dessus du pantalon. Même si la plupart des super-héros sont obligés de s'habiller en quelques secondes dans des endroits exigus comme des cabines téléphoniques ou les toilettes du Daily Planet, ce qui peut mener à certaines erreurs d'habillage, rien n'explique qu'ils soient tous vêtus de cette même façon impossible. Tentons de l'expliquer ensemble :

  

- Parce que pour le téléphone portable, ça fait moins beauf que l'étui accroché à la ceinture :

Et oui, nous avons tous dans notre famille ce lointain cousin, qui ne se contentant pas de porter un t-shirt avec un loup, un indien et une montagne sur l'avant et la tête de notre jojo national sur le dos, de posséder une BX Gti avec enjoliveurs imitation sport et d'être le premier à faire exploser le record d'alcoolémie de la région à chaque mariage en réclamant la queue-leu-leu à qui veut l'entendre, possède cet article incontournable et indispensable à la panoplie "Jacky Touch" : l'étui de téléphone accroché à la ceinture. En skaï, de préférence. Nos super-héros étant sans conteste bien plus classes que cousin Dédé et ne possédant pour des raisons évidentes d'aérodynamisme aucune poche (contrairement aux pantalons des bébés, voir ici), n'ont d'autre solution que de mettre leur téléphone portable dans leur slip. Et pour avoir un accès rapide au téléphone le slip est porté par dessus le pantalon, pour gagner de précieuses secondes en cas d'Univers à sauver ou de cape à récupérer au pressing.

Note : J'entends ça et là que les super-héros n'ont pas besoin de téléphone portable. Mais qui n'a pas besoin de téléphone portable, aujourd'hui ??! Et comment on joue à Doodle Jump ??! Et comment on emmerde tout le monde dans le train (voir ) ??!

 

- Parce qu'en dessous de la combinaison, on verrait la marque du-dit slip :

De nos jours, le ridicule d'une marque de slip à travers un pantalon est au moins égal à la vulgarité d'un string couplé à un pantalon taille basse*. Les super-héros ayant déjà à leur actif un quotient de ridicule énorme dû à la cape, aux masques ou aux coiffures improbables et aux combinaisons en lycra, ils ne peuvent se permettre d'accentuer ce problème avec des marques de slip beaucoup trop visibles qui pourraient mettre un réel frein à leur crédibilité. Les super-héros ne pouvant montrer au monde entier leurs super-attributs moulés par le lycra, le port du slip a dû être conservé, mais par-dessus le pantalon.

Note : Le slip par dessus le pantalon enlève donc le frein à la crédibilité, mais rien n'efface les super-traces de pneus**.

 

- Parce qu'ils n'en ont qu'un seul :

Malgré les nombreuses revendications de leur syndicat, les super-héros ne perçoivent aucune rémunération pour leur travail de sauveur de l'humanité. Toute leur paie de journaliste ou de photographe de leur identité secrète passe dans le pressing qui entretient leur combinaisons en lycra et leurs capes (sauver le monde, c'est salissant) ou dans certains cas dans le renouvellement hebdomadaire de leurs lunettes (Superman les perds souvent dans les toilettes du Daily Planet)***. Ils n'ont donc pas le choix de ne posséder qu'un seul costume, une seule cravate, une seule voiture, une seule maison... et un seul slip. Les missions des super-héros étant fort périlleuses, ceux-ci ont tendance, comme énoncé plus haut, à laisser parfois quelques traces souvent indélébiles dues entre autre à une alimentation riche en fibre. Les pressings américains (parce que tous les super-héros sont américains, bien-entendu) n'acceptant pas de nettoyer les sous-vêtements, parce que des fois dans les sous-vêtements y'a des sexes et qu'en Amérique le sexe c'est sale, nos super-héros ne voient d'autre solution que de porter leur unique slip par-dessus leur pantalon afin de le garder propre.

 

Note : Nous n'excluons pas Batman de cette hypothèse. Bruce Wayne est peut-être milliardaire, mais l'entretien de la Batmobile, c'est pas donné.

 

* Du point de vue de l'auteur, en tout cas. 

** Lourd, capillotracté, mais assumé par l'auteur.

 *** Superman a une super-vision, mais Clark Kent porte des lunettes. Imposture ?


 Et selon vous, pour quelle raison obscure les super-héros portent-ils toujours leur slip par-dessus leur pantalon ?

Posté par Porrille à 15:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,